Poulailler en bois : mode d’emploi

Un jardin aussi petit soit-il c’est bien mais, pour certains adeptes de l’agriculture urbaine, cela ne suffit plus. A tel point que les poules font leur come-back même en ville. Et c’est tant mieux, tant elles nous apportent beaucoup de choses :

  1. des oeufs frais, pondus à domicile quasiment tous les jours (compter environ 250/an/poule)
  2. de la compagnie : eh oui : les poules caquettent, gambadent dans le jardin et attendent votre venue pour vous saluer. Ce sont de véritables animaux de compagnie. Qui sait, vous vous surprendrez peut-être à leur faire un brin de causette
  3. enfin, les poules sont de vraies recycleuses : elles peuvent engloutir annuellement près de 150 kg de déchets verts. De quoi alléger véritablement votre facture de ramassage des déchets ménagers et de faire un vrai geste pour la planète.

Les vertus des poules ne sont plus à démontrer. A tel point que certaines communes offrent des poules à leurs administrés. Les initiatives ne manquent pas. A quand les poules aux conseils municipaux ?

Des poules, c’est bien, mais encore faut-il les héberger. Du coup se pose la question du poulailler.

 

Poulailler en bois grand modèle

Poule SDF recherche poulailler en bois, tout confort

Si vous hésitez encore sur le type de poulailler que vous voulez acheter ou construire, voici quelques conseils élémentaires qui devraient éclairer votre lanterne.

  • Quelque soit le type de poulailler que vous choisirez, il doit être suffisamment robuste pour résister à l’assaut des prédateurs (la fameuse loi de la nature…), comme les renards par exemple (je sais en ville, on ne croise pas de renards tous les jours mais bon, on ne sait jamais). Attention aux poulaillers en bois chinois à 150 euros qu’il faudra remplacer rapidement car pas suffisamment robustes. (et oui, on en a pour son argent!!!). Il doit être de bonne facture pour éviter d’exposer vos poules aux courants d’air : pas de porte branlante (attention à la chair de poule) ni de toit peu hermétique (pour éviter les poules mouillées)
  • Côté matériau, le bois constitue l’élément de base des poulaillers. Souvenez-vous de vos vacances à la ferme quand vous étiez enfants et que vous regardiez ces gallinacés d’un oeil suspect dans leur poulailler en bois.  Il doit être traité contre les moisissures à l’aide de produits adaptés et faire l’objet de traitements anti-parasites réguliers. Pour démarrer, prenez un poulailler en bois carré ou rectangulaire, comprenant une porte latérale pour accéder à l’intérieur facilement.
  • Petites astuces : surélevé, votre poulailler en bois vous évitera de vous casser le dos pour aller à la chasse aux oeufs. Prévoir un enclos vous permettra de pouvoir maintenir vos poules dans une espace clos dans certaines circonstances : lorsqu’un renard ou un autre prédateur rôde, ou en cas d’épidémie de grippe aviaire. Côté superficie, prévoir environ 1M2 pour 3-4 poules de gabarit moyen.

 

Un enclos évitera à vos poules de s’envoler

Pour le confort de ces dames, prévoir un peu d’ombre, une bonne aération (pour éviter les problèmes de respiration de vos hôtes).

Bref, si vous souhaitez maintenir vos poules en bonne santé et faire en sorte qu’elles vous honorent d’oeufs bien frais quasi quotidiennement, investir dans un bon poulailler en bois est la première chose à faire.

 

photo credit: thierry llansades via photopin cc
Pensive glance via photopin cc

Publié le dans la catégorie Jardin

Laissez un commentaire

  • * Champs obligatoires


  • 3 + 3 =