Comment réussir un terrarium ?

Tombé dans l’oubli depuis les années 70, le terrarium revient en force ! Il est un véritable petit écosystème reprenant parfaitement le principe d’un jardin. Grâce à lui vous pourrez vous amuser à créer différents univers avec toutes sortent de mini-plantes. Il vous suffit de vous munir d’un joli contenant en verre, de mini-plantes et couches décoratives successives.

Bien choisir son contenant pour terrarium !

Pour la création d’un terrarium, tous les contenants transparents, imperméables et rigides conviennent. Cependant, le verre offrira un esthétisme, une résistance et un éclat plus importants que du plexiglas ou d’autres matières composites.

La forme, quant à elle a peu d’importance tant qu’elle vous plaît !

Une petite ouverture sera idéale pour créer une atmosphère humide. Le bocal peut même disposer d’un couvercle.

Attention :

-        La hauteur du terrarium et la grosseur de l’ouverture doivent vous permettre travailler aisément à l’intérieur.

-        Pensez à aérer régulièrement afin que les champignons ne s’installent pas à l’intérieur.

Que mettre à l’intérieur de son terrarium ?

-        Une couche de drainage qui absorbera les excès d’eau : du pouzzolane (paillage minéral totalement naturel), billes d’argile, graviers, que vous étalerez en couche de 2 à 4 cm de hauteur.

-        Un morceau de feutre géotextile déposé sur les graviers pour éviter que la terre ne coule dans les graviers.

-        Du terreau et du sable (5 à 10 cm)

-        Des morceaux de charbon actif à ajouter aux galets et au terreau.

-        Des plantes

-        Des petits graviers clairs ou foncés pour la décoration

-        Autres décorations miniatures

Attention : Avant de commencer nettoyez bien le récipient. En effet, un terrarium sale développera des bactéries.

Mais alors quelles plantes choisir pour un terrarium ?

Il vous faudra choisir parmi les espèces végétales qui ont besoin de peu de terre et qui ont une croissance lente avec un système racinaire peu développé.

Vous choisirez vos plantes selon le type de « climat » que vous souhaitez réaliser :

-        Terrarium sec : Plantes grasses ou des cactées (aloé véra, l'haworthia, l'échévéria, le céropégia ou le sansévéria)

-        Terrarium humide : Mousses, fougères et plantes carnivores (asplénium, capillaire, corne de cerf, Ficus pumila, chlorophytum, épipremnum, tillandsias)

 Comment prendre soin de son terrarium ?

Vous pouvez positionner votre terrarium dans un endroit lumineux mais il ne doit jamais recevoir le soleil directement. L’effet loupe du verre risquerai de bruler les végétaux à l’intérieur. La lumière favorise la photosynthèse chez la plante.

Le terreau de votre terrarium doit toujours rester légèrement humide mais jamais détrempé : un arrosage hebdomadaire pour un terrarium humide et mensuel pour un terrarium sec (ne verser que des petites doses).

Les plantes à l’intérieur auront besoin d’un apport de fertilisants. Cependant, privilégiez les matières organiques comme le compost aux engrais minéraux traditionnels.

Attention : Supprimez les fleurs ou feuilles fanées pour éviter qu’elles ne pourrissent.

 

Vous êtes maintenant prêts à jardiner et à sortir vos petits outils ! Laissez-vous tenter par cette petite touche green dans votre intérieur !

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires (0)

Aucun commentaire pour l'instant