Les 4 saisons de l’apiculture

Le travail de l'apiculteur est très varié tout au long de l'année. Il se calque sur la vie de la ruche et la biologie de l'abeille. Il ne suffit pas de peupler les ruches pour cultiver du bon miel.

Il faut apprendre à observer le rucher et ses abeilles en toute saison pour connaître les moindres besoins de ces dernières.

 

Les 4 saisons de l’apiculture :

- De décembre à janvier c’est la période d’hivernage :

C’est à cette période que les abeilles se reposent. Lorsque l'hiver arrive, les mâles sont expulsés de la ruche par les abeilles. C’est alors que l'apiculteur prépare et répare le matériel pour la prochaine saison.

C’est également à cette période que l’on fait fondre la cire.

En janvier, il faut veiller à protéger les abeilles de la neige en évitant qu’elles ne sortent.  Cependant, il arrive que si les températures sont clémentes les abeilles en profitent pour effectuer leur "vol de propreté" : elles nettoient la ruche et sortent pour déféquer à l'extérieur.

 

- De février à mars c’est la période de ponte :

Si le temps est correcte la reine commence à pondre. A cette période de l’année, on voit fleurir les saules, les premiers pissenlits, les romarins, les lauriers, les prunelliers, les cornouillers, etc. La ruche vit encore sur ses réserves de miel de l'été dernier car le nectar n'est pas encore très abondant.

L’objectif de cette période sera alors de vérifier l’état de la colonie : Il faudra s’assurer que les réserves de miel soient suffisantes par ruche et observer l’activité des abeilles.

 

- D’avril à mai c’est la période d’observation des abeilles :

Avec l’abondance des fleurs du printemps, les butineuses s’épuisent au travail, c'est une abondance de nourriture ! L’apiculteur devra veiller à l’apport de « nourriture » pour les abeilles.

En mai, c’est la période de l’essaimage, mode de reproduction naturel d’une colonie d’abeilles. Les ouvrières édifient plusieurs cellules royales qui donneront naissance à autant de reines. Quelques jours avant l’éclosion, la reine quitte la ruche avec environ la moitié de la population : c’est ce qu’on appelle : l’essaimage.

Pendant cette période l’apiculteur est très présent au rucher avec la surveillance de l’essaimage, le ramassage des essaims et enruchage.

 

- De mai à juillet c’est la période de développement de la colonie :

C’est la période la plus belle au rucher ! La ruche est en pleine effervescence et le couvain mâle devient très important.

Pour les apiculteurs c’est le moment de poser les hausses, changer les reines déficientes, préparer l’essaimage et récolter le miel.

A partir de mi-juin, c’est la fin de la floraison, il faut alors récolter le miel. Il ne faudra alors pas oublier de vérifier l’état de la ponte et éventuellement stimuler légèrement les abeilles.

 

- De juillet à août il faut préparer la période de pontes :

C’est une période chargée pour les apiculteurs il faut retirer les rehausses bien chargées, vérifier les provisions pour que les abeilles ne se ruent pas vers leurs réserves, nettoyer, stocker le miel, …

 

- De septembre à octobre c’est la période de pontes :

C’est à cette période de l’année qu’il faut veiller sur la ruche pour assurer une bonne ponte. Une grille à l’entrée de la ruche empêchera l’attaque de souris ou de frelons. La saison touche à sa fin, il faut alors vérifier l’état des réserves et en cas de déficience, recourir au nourrissement (20 à 30 kg de miel leur seront nécessaires pour passer l’hiver sereinement).

 

- D’octobre à décembre c’est la période d’hivernage :

Dès que la température le permettra on verra des butineuses sortir de la ruche en quête d'eau, de nectar ou de pollen qui servira à maintenir en vie ces abeilles d'hiver. Celles-ci ont la chance de vivre plus longtemps puisqu’elles sont moins actives.

L’apiculteur doit vérifier que la ruche soit bien protégée du froid, du vent, de l’humidité, et des rongeurs. Il pourra aussi selon sa région récolter le miel, sinon le laisser dans les ruches pour servir de provisions aux abeilles.

Si l’apiculteur a bien préparé l’hivernage de ses ruches, il pourra alors profiter d’une bonne période de repos et s’abstenir de toute intervention. En effet, la moindre intervention pourrait endommager la grappe formée par les abeilles pour se réchauffer.

C'est pendant cette période d’hivernage qu’ils peuvent alors partir vers d’autres destinations découvrir d'autres abeilles, d'autres traditions...

 

C’est ainsi que se déroule une année chez nos apiculteurs !

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires (0)

Aucun commentaire pour l'instant